Soutien à la recherche


Élisabeth Arsenault
Auxiliaire de recherche
Département d’anthropologie
Université Laval
elisabeth.arsenault.2@ulaval.ca

Diplômée d’un baccalauréat multidisciplinaire en anthropologie et en histoire de l’Université Laval, j’y débuterai une maîtrise en anthropologie qui portera sur l’enchevêtrement de la crise des réfugié-e-s anglophones au Cameroun francophone et des effets de l’aide au développement international, au sein des activités quotidiennes d’un makerspace local. Mon intérêt de recherche premier est de mieux comprendre comment sont vécus et opérés les processus de vulnérabilisation et de marginalisation des personnes réfugiées évoluant dans des contextes ponctués de rapports de pouvoir inégaux où la violence structurelle domine. Je m’intéresse également aux questions de genre et de résistance, le tout dans une perspective décoloniale. Dans tous mes travaux de recherche, je favorise grandement la méthodologie des récits de vie qui permettent d’englober toute la complexité des expériences de vie et des mondes sociaux analysés.


Élianne Carrier
Coordonnatrice de recherche
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
carrier.elianne@courrier.uqam.ca

Détentrice d’un baccalauréat en géographie et d’une maîtrise en études urbaines, je suis actuellement candidate au doctorat en psychologie communautaire (Ph.D/Psy.D) sous la direction de Lisette Brunson.
J’ai toujours eu un grand intérêt envers l’influence que l’environnement bâti peut avoir sur les comportements et le bien-être des individus. À travers mes expériences, j’ai développé un intérêt particulier envers le concept d’attachement au lieu issu de la psychologie environnementale. Dans le cadre de ma thèse, je m’intéresse, dans un premier temps, aux conséquences qu’une rupture de l’attachement au lieu peut avoir sur le bien-être psychologique des aînés qui déménagent en résidences pour personnes autonomes. Dans un second temps, aux facteurs incitant la création d’un attachement au nouveau lieu de résidence afin de faciliter l’adaptation des aînés après un déménagement. J’ai joins l’équipe du laboratoire Vitalité en septembre 2020 au sein duquel je coordonne le projet Logement social et ses effets.


Hélène Gaudreau
Agente de recherche
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal

Détentrice d’un doctorat en sciences neurologiques, je m’intéresse à la santé mentale et à ses impacts depuis plus de 20 ans. Pendant mes études doctorales au Centre d’études avancées en médecine du sommeil de l’hôpital du Sacré-Cœur j’ai étudié différentes pathologies du sommeil et les conséquences de la privation de sommeil pendant l’enfance et au cours du vieillissement. Depuis janvier 2019, je me suis jointe à l’équipe du laboratoire Vitalité de Janie Houle. Dans le cadre du projet Aller mieux à ma façon jeunesse, je suis impliquée dans le développement d’un outil de support à l’autogestion pour des adolescents de 12 à 18 ans qui vivent des difficultés liées à l’anxiété et à la dépression. Je travaille également sur le projet Synergie, une recherche participative ancrée dans la communauté qui a pour but de décrire le processus de co-développement et de co-pilotage d’actions visant à améliorer le bien-être des locataires en HLM.


Sandra Lachance

Sandra Lachance
Auxiliaire de recherche
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
lachance.sandra.3@courrier.uqam.ca

Étudiante au Baccalauréat en psychologie à l’UQÀM, je suis également représentante au Comité de programme du premier cycle. Je m’intéresse principalement à la santé mentale et au bien-être des communautés, aux processus d’empowerment, à la psychologie environnementale ainsi qu’à l’art-thérapie. Je travaille activement à la réalisation de ma thèse de spécialisation en lien avec le projet Espaces verts urbains et santé mentale, sous la direction de Janie Houle.


Salomé Lemieux
Auxiliaire de recherche
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
lemieux.salome@courrier.uqam.ca

Étudiante à la majeure en psychologie de l’Université de Montréal, je viens d’intégrer le laboratoire Vitalité au sein du projet « Les effets du logement social sur les trajectoires de vie, les capitaux et l’accessibilité aux ressources des locataires : Étude comparative de quatre programmes québécois ». Je suis très intéressée par la psychologie communautaire et la psychologie de l’environnement. Je développe présentement mes intérêts professionnels dans ces deux branches de la psychologie.


Benoit Martel

Benoit Martel
Coordonnateur administratif et webmestre
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
Téléphone : (514) 987-3000, poste 6228
Télécopieur : (514) 987-0350
Local : SU-4751

Au sein du Laboratoire Vitalité, Benoit Martel assure les fonctions de coordonnateur administratif, de webmestre et de chargé de projet (Coffre à outils pour hommes et Aller mieux à ma façon). C’est donc lui qui se charge de tout ce qui a trait aux contrats des employés, aux rapports de dépenses, à la gestion budgétaire, aux ententes interuniversitaires, à la gestion du parc informatique, etc. Il est le principal agent de liaison avec les différents services de l’UQAM, qui accueille le Laboratoire dans ses murs. Benoit a complété une maîtrise en histoire médiévale à l’UQAM et y travaille depuis 2012 comme professionnel de recherche au sein du département de psychologie (section communautaire), mais aussi en sociologie en tant que co-coordonnateur du PhiLab – Réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie. Réviseur linguistique et correcteur d’épreuves à temps perdu, il a aussi été impliqué dans le démarrage de deux revues scientifique avec comité de lecture (Histoire, Idées, Sociétés et Revue TUC).


Corentin Montiel

Corentin Montiel
Coordonnateur de recherche
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
montiel.corentin@courrier.uqam.ca

Étudiant au doctorat en psychologie communautaire (Ph.D/Psy.D) sous la direction de Brian L. Mishara, ma thèse a pour but de mieux comprendre les effets de formations en prévention du suicide sur les comportements des participants. De façon plus générale, mes intérêts de recherche portent sur la promotion de la santé, la prévention et les programmes/politiques publiques d’accessibilité de services en santé mentale. Je travaille sur divers projets du laboratoire Vitalité de Janie Houle, tels qu’une recherche participative sur l’environnement résidentiel et une évaluation des nouvelles pratiques interventionnelles en santé mentale en CLSC.

Articles scientifiques
Brunet, É., & Montiel, C. (2018). Un Québec uni pour les tout-petits. Enfances Psy, N° 77(1), 118–123. https://www.cairn.info/revue-enfances-et-psy-2018-1-page-118.htm?try_download=1
Communications

Ève Samson
Auxiliaire de recherche
Département de psychologie
Université de Montréal
samson.eve@uqam.ca

Détentrice d’un Baccalauréat en psychologie de l’Université de Montréal, je travaille actuellement sur le projet « Logement social et ses effets », sous la direction de Janie Houle. Je m’intéresse beaucoup à la psychologie communautaire! En espérant trouver mes intérêts plus particuliers au sein du laboratoire Vitalité.


Maude Sauvé
Auxiliaire de recherche
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
sauve.maude.4@courrier.uqam.ca

Étudiante au Baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Montréal, je suis particulièrement intéressée par la psychologie communautaire, notamment à la diminution des préjugés envers les personnes marginalisées ou ayant un trouble de santé mentale. Dès l’automne 2021, je travaillerai sous la direction de Cécile Bardon, professeure au département de psychologie communautaire à l’UQAM, pour la réalisation de ma thèse de spécialisation en lien avec la résilience au suicide des femmes en situation d’itinérance.


Chloé Simard
Auxiliaire de recherche
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
simard.chloe.3@courrier.uqam.ca

Membre de l’équipe de coordination de la Chaire RISS, mon rôle au sein du laboratoire me permet d’en apprendre continuellement sur l’importance de la recherche interventionnelle et sur l’inclusion des pair.es chercheur.es. Mes intérêts de recherche portent principalement sur la réduction des inégalités sociales de santé ainsi que l’impact de la prévention et la sensibilisation dès l’enfance sur la présence des préjugés envers les populations marginalisées. De plus, j’ai une très grande affection pour la psychologie de l’environnement. J’ai la chance de travailler sur ma thèse de spécialisation, dirigée par Janie Houle, en lien avec le projet Flash sur mon quartier


Jany St-Cyr
Auxiliaire de recherche et membre de l’équipe de coordination de la Chaire RISS
Département de psychologie
Université du Québec à Montréal
st-cyr.jany@courrier.uqam.ca

Anciens